Alchemic Sound Museum

Chroniques

Chronique de DEAD SUMMER SOCIETY - Visions From a Thousand Lives par Metal France

Bonjour à tous. Hier je vous parlais d'un groupe de death / black mélodico-symphonique italien. Restons aujourd'hui dans ce même pays pour vous parler ce coup ci d'un one man band doom metal: Dead Summer Society. Ce one man band est tout récent sur la scène internationale puisque le premier effort fourni est une démo de 2010 avant Visions From a Thousand Livessorti le 15 février de cette année.

 

Dire que la chronique qui va suivre a été difficile pour moi est un doux euphémisme. Non pas que l'album soit mauvais, bien au contraire. Je n'arrive juste pas à rentrer dedans. Peut être est-ce l'univers un brin gothique qui me gène ? Je ne saurais dire. Attention quand je parle d'univers gothique, j'entend au sens lyrique du terme. Pas les gothiques electro indus, mais plutôt la culture issue du romantico-lyrique justement. Cette vision de l'album vient du fait de la voix féminine qui est très présente et des ambiances tirant vers l'ambiant qui ressort principalement de l'album. Autant le dire tout de suite, nous sommes très loin d'un funeral doom mais peut être plus proche de celui de Draconian. Ceci n'est pas une insulte, bien au contraire. L'album n'est pas non plus inaccessible. Les mélodies sont tout ce qu'il y a de plus abordable pour le genre. Mais quelque chose fait que cet album coince avec moi. Et pourtant...

 

Et pourtant la production et le talent de Mist ne sont pas à démontrer. Car tous savent de quoi ils parlent. Et cet album enchaîne aussi bien les mélodies mélancoliques que des musiques un peu plus sauvages. I Fade par exemple comprendra par exemple des passages de batteries très speed rendant la musique un peu plus énergique. Quant aux voix, que ce soit la voix féminine de Federica Fazio ou bien celle de Trismegisto, elles sont bien posées, justes et avec ce qu'il faut d'émotions, que ce soit en voix claire (féminine) ou bien en voix semi growlée. Le fait que cet album soit composé par une seule personne ne s'en ressent pas non plus. Les musiques sont variées et on n'a pas l'impression d'entendre à chaque fois le même titre. De plus, les musiques sont aérées, comprenant ainsi de multiples breaks s'insérant parfaitement aux mélodies proposées. Ces musiques sont servies par d'excellentes ambiances qui, lors de certains passages, sur quasiment tous les titres composant cet album,sont proche du dark ambiant.

 

Ainsi donc, on a un album bien composé mais qui n'a pas réussi à me convaincre. Mais cet avis est tout bonnement personnel. Cet album doit pouvoir plaire à beaucoup de monde aimant le metal romantique. Un album à conseiller pour les fans de Draconian qui devraient beaucoup apprécier l'apprécier. Les fans de funeral doom ou de doom death passeront leur chemin. Mais jetez-y tout de même une oreille car, comme souvent avec Alchemic Sound Museum (ici distributeur) nous sommes en présence d'un album de qualité.

 

Source: http://www.metalfrance.net/chroniques-albums-metal/dead-summer-society-visions-from-a-thousand-lives

 

Album dispo ici: http://www.alchemicsoundmuseum.com/fr/display/69#item