Alchemic Sound Museum

 Artist   Title 

Review

Chronique de Dédale(s) - Hierarchy of Fools par Les Terres Etranges

 

Un Minotaure de l'�re industrielle. Voil� ce qu'est Dédale(s).


Un labyrinthe métallique de sons, empli de brouillard empoisonné. Dans ce pi�ge mortel, des pistons peuvent vous broyer � tout instant, des frelons mécaniques vous piquer, des rouages vous happer. Le bruit des turbines vous distrait. Crapauds automates, messes noires, comptines de l'enfance.

D�dale(s), c'est un trip � "The Cell" dans la t�te de Jack l'Eventreur. C'est "La Cit� des Enfants Perdus" qui tourne mal. Un putain de climax steampunk.

A peine est-on sorti de cette usine mal�fique qu'on d�barque sur un quai de gare, station des mauvaises rencontres. La rumeur du rail est omnipr�sente. D�dale(s) est une dystopie o� les locomotives passent � travers les immeubles. Kafka n'est jamais loin. C'est une asile de fous, � l'ancienne, avec camisole et �lectrochocs. Elle communique par des tunnels � la maison victorienne de grand-maman, l� o� un piano m�lancolique �gr�ne de vieux fant�mes en robes de dentelle.

Les pires cauchemars sont toujours en noir et blanc. C'est leur parcours surcharg� de d�tails qui inspire la peur. Les pires cauchemars sont des immenses mus�es livr�s � eux-m�mes qui tentent de vous dire en quelques pi�ces tout ce que vous avez g�ch� dans votre vie.

Et D�dale(s) propose la lobotomie frontale comme solution � tous ces probl�mes.

 

SOURCE

CLIQUER ICI POUR ACHETER CET ALBUM